Blog Caramel

Le «Clean», la nouvelle alternative au bio ?

Tendances conso Rédigé par : caramel

Quotidien cadencé, rythme effréné, attente tacite de performance et de perfection … les français cherchent à ralentir le rythme et à retrouver de la simplicité. Cette envie d’essentiel se traduit souvent par un besoin de se reconnecter à la nature. Ainsi 60% des consommateurs privilégient systématiquement les produits naturels quand ils font leurs courses. Une tendance née dans l’alimentaire qui se propage aujourd’hui dans l’univers de la beauté. Revalorisation de l’essentiel, recherche de proximité et d’authenticité, retour au fait-maison… que ce soit à table ou dans la salle de bain, les français s’orientent vers une consommation toujours plus engagée. Un retour aux sources idéalisé et plébiscité comme un apport de bienfaits pour la peau, le corps et l’esprit !

Caramel Tendances décrypte le phénomène « Clean » pour vous !

LA CLEAN FOOD

Cette tendance née aux États-Unis se ressent en premier lieu dans l’assiette des français où la santé est devenue une véritable obsession. Depuis plusieurs années les consommateurs s’interrogent sur la provenance de leurs aliments et favorisent une nourriture plus naturelle, juste etlocale dont ils peuvent retracer l’origine.

Cependant on est encore loin de l’utopie 100% bio qui, considérée comme chère et restrictive, reste parfois difficile d’accès au quotidien. En effet, 48% estiment qu’il est nécessaire que les ingrédients soient les plus naturels possibles, sans OGM et sans additif artificiel. Ainsi les français veulent contrôler le contenu de leur assiette et favorisent pour cela les repas « fait maison » à base de produits naturels.

LA CLEAN BEAUTY

Après la « clean food », la « clean beauty » fait fureur. Composés d’ingrédients frais et purs, poussant à proximité du lieu de vente et surtout sans substance chimique, ces produits font forte concurrence aux produits traditionnels de la grande distribution. 

Le cabinet Kline prévoit d’ailleurs une croissance du marché mondial des cosmétiques naturels de 10% par an jusqu’en 2019. Les superaliments investissent les sérums, les probiotiques les soins du visage et les éléments chimiques disparaissent complètement pour laisser place à des plantes entières et naturelles… mais pas forcément BIO. Et comme pour l’alimentation, le home made refait surface. Multiplication des tutos sur la toile, des livres de « recettes de grands-mères » et des ateliers DIY… Exit les concombres sur les yeux pour paraître moins fatigué, à présent il s’agit bel et bien de composer soi-même sa crème de jour personnalisée à partir d’ingrédients naturels.

  Les « beautisans », ces nouveaux artisans de la beauté

Ce phénomène séduit toute les générations :

  • les séniors en quête d’endurance mieux-être qui privilégient les produits capital santé,
  • la génération X qui aspirent à une vie plus simple et saine en se recentrant sur l’essentiel
  • et même les générations Y et Z pour qui l’éthique est induite de naissance.

Tous sont conquis par la naturalité et proximité de ces produits, mais aussi par les storytelling de ces nouveaux artisans de la beauté, « les beautisans ». En  plus de donner des conseils, ils expliquent leurs activités et l’élément déclencheur qui les a poussé à lancer leur marque. Tata Harper, principale marque américaine de cosmétique naturelle, est par exemple née après qu’une jeune mère de famille ait pris conscience que les ingrédients chimiques qui composent nos produits quotidiens traditionnels pouvaient favoriser des maladies. On assiste alors à une évolution de l’idée de beauté : les résultats ne suffisent plus.

La clean beauty ferait alors de l’ombre au BIO. Les néo-artisans de la beauté réinvestissent la cosmétique avec des produits atypiques et un solide langage marketing. Ces beautisans, seraient-ils en train de réécrire les codes de la beauté ?

Pour en savoir-plus, contactez-nous !

contact@groupecaramel.com